Quand le « Collectif » devient « Connectif »…

L’addition des forces de chacun

Force est de constater que la taille n’est plus aujourd’hui une garantie de survie. L’histoire de l’humanité ayant déjà prouvé que les dinosaures n’ont su résister aux grands changements climatiques contrairement à certains insectes ou autres organismes mono-cellulaires, qui ont permis la reconstruction du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui.

La voix du plus petit

Les macro-organisations sont aujourd’hui mises à mal. Leur entêtement à vouloir imposer en mode « top down » des principes généralistes, des modes de consommations, des lois, se trouve d’un coup bousculé par une nouvelle forme d’expression: « La voix du plus petit ».

La fin de la concentration

Le pouvoir n’est plus concentré. Le meilleur exemple est la force d’une application telle que « YUKA » et ses 35 millions d’utilisateurs capables de faire pression sur les acteurs de la grande distribution. Le résultat: le retrait de plus de 200 produits des rayons d’Intermarché, ou la transformation de centaines de recettes de produits transformés comprenant des ingrédients néfastes pour la santé. Je doute que la grande distribution aurait pu favorablement répondre à une telle injonction, émanant quand bien même du plus régalien des pouvoirs !

L’avènement du « connectif »

L’appartenance, qui autrefois pouvait se traduire par le regroupement de consommateurs sous l’hôtel d’un dénominateur commun, sous entendait la proximité physique des acteurs, or il n’en est plus rien…. Le « collectif » s’est transformé en « Connectif ».

Plus de distance : la force de l’addition de petites voix fait fi de la proximité. Seul compte l’objectif et l’expression de chaque être « mono-cellulaire » devant lequel le « Dinosaure », aveugle et sourd, ne saura résister. Terminé le contrôle de la vague montante, hier localisée.

Voilà le nouvel espace dans lequel nous vivons, voilà la force du « Connectif »

Nous avons donc changé d’espace, et toutes les règles changent. Ceci étant valable aussi bien pour la consommation, la politique, la religion, l’éducation… Le grand slogan des années 2000: « Tous Consomacteurs » trouve enfin un ancrage dans le réel grâce au numérique et à ses outils. La simple addition des avis des millions d’anonymes transforme le smart-phone en arme de destruction massive….

Valéry JIMONET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *