Bienveillance au travail: salariés à vous de jouer !

Bienveillance au travail
Bienveillance au travail

La bienveillance au travail n’est pas une posture, elle ne peut pas être feinte et est encore moins un artifice à la stratégie de management, et pour cause il n’existe pas de cours ni de tutos sur le sujet. Tout au plus vous trouverez bon nombre de conseils pratiques visant à édulcorer le quotidien…. mais, « il ne suffit pas de mettre un baby foot dans la salle de repos pour faire d’une entreprise, une boite dans le coup! »

Peut-être est-ce congénital?

Le management bienveillant c’est dans les gènes! et je l’affirme, les dizaines de salariés m’ayant accompagnés dans mes aventures professionnelles pourront en témoigner librement sur les réseaux. Ce n’est en ce qui me concerne, pas une mode, mais un concept de vie!, au travail comme dans le privé et ce depuis mon plus jeune âge.

Alors est-ce l’éducation, est-ce congénital ? génétique ? générationnel ? toujours est-il que j’ai eu la chance d’être élevé dans un climat d’amour sans faille qui m’a donné de la force et de la confiance en moi, mais surtout en l’autre!

« La confiance se gagne en goutte et se perd en seau » disait la génération de mon grand père, eux avaient connu la guerre, pas moi! eux avaient connu les forces du pouvoir, pas moi!

Mais qu’en est il exactement de la réaction d’une équipe face à un changement de dirigeant et de méthode de management, qu’en est il lorsque vous recrutez un nouvel équipier habitué à des méthodes d’avant? Force est de constater que la bienveillance est suspecte, qu’elle passe par les trois phases qui caractérisent une innovation: C’est impossible d’abord, c’est dangereux ensuite et pour finir cela devient évident!

Car non la bienveillance n’est pas que le devoir des dirigeants, et à l’évidence les premiers freins lorsque l’on impose un climat de bienveillance viennent des équipes elles mêmes et souvent entre elles.

La quatrième expérience de ma vie, contrairement aux trois autres m’a amené à la reprise plutôt qu’à la création, qu’elle fut ma surprise de constater la difficulté à faire prendre la greffe de la bienveillance sur un arbre bientôt centenaire! que de mal à instaurer un climat de confiance sain et pérenne pourtant indispensable à l’épanouissement de chacun. Combien de fois doit on « faire ses preuves »? combien de fois doit on pardonner et répéter les règles du savoir vivre ensemble?

bienveillance au travail, Salariés a vous de jouer…

Je me demande finalement s’il ne serait pas temps au lieu d’inonder les réseaux sociaux avec des conseils, aux dirigeants, aux managers, de s’adresser aux équipes!?

La résistance est vaine et l’entêtement à regretter le pouvoir, à systématiquement douter de la bienveillance, à la refuser ne peut à terme vous faire émerger du groupe qu’avec le reflet de la personne « toxique » et vous condamner à l’exclusion non pas de la part du manager mais du groupe!

Car « oui » la bienveillance est fédératrice, constitutive de groupes auxquels nous avons tous besoin d’appartenir, de solidarité, d’écoute et de compréhension. La bienveillance à pour essentiel moteur la reconnaissance de l’autre pour ses qualités et ses valeurs, bref, la bienveillance est un climat, une teinte, contre laquelle  aucune force individuelle négative ne pourra à terme s’exprimer, il ne reste pour celui qui n’y croit pas, qu’à quitter le groupe.

Bienveillance ne signifie pas faiblesse! bien au contraire elle est un mode de vie qui est régie par des codes bien plus simples que les autres organisations, les codes du respect, de l’attention, de la confiance dans l’équipe, par contre percuter sciemment ces valeurs peut être rédhibitoire et avec de lourdes conséquences…

 

Alors en conclusion et à l’adresse de toutes les équipes découvrant ce phénomène qu’est le management bienveillant, ne perdez plus de temps à résister alors que c’est pour le bonheur de l’équipe dont vous faites partie, la bienveillance n’a pas d’uniforme, elle habille celui qui le souhaite et permet d’un coup de faire apparaitre clairement la seule notion qui permettra d’emmener nos organisations vers un futur serein:

LA FORCE DE L’EQUIPE!

VALERY JIMONET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.